image

En 1995, la marque Nina Ricci souhaite lancer un film pour sa fragrance « l’Air du temps ». Ce célèbre parfum, avec sa fameuse bouteille aux deux colombes, imaginée par Nina Ricci et Lalique a été crée en 1948 et reste l’un des grands classiques de la parfumerie française.

C’est l’agence Opéra/RLC qui sera à l’origine de ce spot très esthétique, inspiré de l’une des oeuvres de Jérôme (Hyeronimus) Bosch, un peintre du XV ème siècle (Le Paradis et l’Enfer, la Tentation de St Antoine…). On fit appel au grand réalisateur de films publicitaires Tony Kaye, pour mettre en images ce spot faisant référence au « Jardins des délices », célèbre tryptique qui peut être admiré au Prado à Madrid. On retrouve par petites touches des allusions au tableau (décors sombres de l’Enfer (partie droite du tableau), des hommes mi-arbres ou mi-insectes, des scènes autour de la sphère bleu,occupant la partie centrale de l’oeuvre). La jeune femme apparaissant tout au long du spot est le mannequin Chrystelle Saint-Louis Augustin

C’est un morceau de musique (intitulé « Spem in alium ») de Thomas Tallis, compositeur anglais du XVIème siècle qui fut retenue pour servir les magnifiques images de ce spot. Ce film très poétique fut en son temps, l’une des productions les plus coûteuses de la publicité mondiale (près de 2 millions d’euros). Ce film remporta au Festival de la publicité à Cannes un Lion de bronze.

Voici en image l’oeuvre inspiratrice de ce film :

Voici le film publicitaire de Tony Kaye et des prints de la campagne de l’époque ci-dessous :

 

Quelque chose à dire ?