image

Le 1er octobre 1968 est une date importante pour la publicité française. Ce jour là à 19h56 sur la première chaîne, on assiste à la première coupure publicitaire. 5 spots seront diffusés, dans l’ordre : Régilait, les tricots Bel, Boursin, Schneider et le beurre aujourd’hui disparu Virlux.

Véritable bouffée d’oxygène pour les annonceurs français qui attendaient ce moment avec grande impatience. Jusqu’alors, seul le cinéma était autorisé à projeter des films de marque. La télévision française était autorisée à seulement diffuser depuis 1959, des publicités d’intérêt général ou collectives (sucre, les petits pois…). Les raisons d’une telle attente ? la pression exercée par la presse écrite qui trustait environ 80% des dépenses publicitaires des annonceurs.

Sur les 5 spots, celui qui marqua les esprits fut sans nul doute celui pour Boursin, réalisé par l’agence Publicis, mettant en scène l’acteur Jacques Duby qui répétait, dans un style très réclame, près de 15 fois le nom « Boursin ». Il marqua tellement les esprits que beaucoup pensent qu’il s’agit du premier film publicitaire diffusé à la télévision en France. Mais c’est au film « Régilait » que revient cette palme.

Voici un montage de ces 5 spots tels qu’ils sont passés à l’époque sur la première chaîne de l’ORTF (Merci à Culture Pub pour certains spots)

 

 

Quelque chose à dire ?