image

La sortie du premier « Video In Print » en France (Pepsi ayant déjà présenté un message analogue aux USA) eu lieu le 02 avril 2010 . C’est Citroën et Enjeux Les Echos qui inaugura ce nouveau format publicitaire alliant la vidéo et le papier. Le dispositif est composé d’un écran LCD (2,4 pouces et 3 millimètres d’épaisseur) inséré dans le magazine, 5 films pouvaient être visionnés. Une façon originale et étonnante pour découvrir à l’époque la nouvelle DS3. Un film sur l’histoire de la marque était aussi présenté. En étant le premier annonceur à utiliser ce nouveau support en France, Citroën illustrait parfaitement sa signature « Créative Technologie ».

Ce sont 10 000 exemplaires contenant le « Video In Print » qui furent disponibles en kiosque et pour les abonnés (sur les 160 000 distribués). Le lecteur n’avait plus qu’à faire son choix pour les voir et les revoir sans limite puisque le système était rechargeable par câble USB. Véritable prouesse technologique, ce nouveau format permettra à terme de télécharger d’autres films. Il offre une capacité moyenne de 45 minutes de vidéo. Malgré un coût élevé par exemplaire (environ 15 euros, prix à l’unité pour la campagne CBS et Pepsi à l’époque. Voici une vidéo présentant ce format d’annonce très original.

 

C’est au tour du Royaume Uni  de connaître cette nouvelle forme de communication, puisque le numéro de Marie Claire d’octobre prochain aura le même dispositif sur sa page n°34. On pourra découvrir le spot promotionnel du nouveau parfum Dolce&Gabbana, réalisé par Mario Testino et avec Laetitia Casta et Noah Miles. C’est la société américaine « Americhip » qui a la maîtrise de cette technologie publicitaire qui devrait se développer dans les années qui viennent.

Quelque chose à dire ?