image

Peut on tout dire dans la publicité ? Je vous laisse regarder ce spot pour la marque de lessive Vizir sorti en novembre 1998, conçu par l’agence Bordelais Lemeunier / Leo Burnett pour le compte de Procter&Gamble. (Réalisateur : Eric Lartigau).

Comme le dit ce spot « Vizir liquide. C’est archi simple d’enlever les taches archi sèches ». Il y a cependant certaines catégories de taches que la publicité peut difficilement montrer aux heures de grande écoute. Quand vous mangez du chocolat, avez vous plus de chance de faire une tache sur votre tee shirt ou bien sur votre caleçon ?

Ici le message évoque les taches de fond de caleçon (de m…..) sans les montrer ouvertement. On prend un caleçon et un carré de chocolat, disposés sous une lampe UV afin que le chocolat durcisse (il faut bien que la tache soit proche sur le plan visuel de l’élément à évoquer)… Le petit mouvement de doigt sur la tache sèche est essentiel pour montrer la difficulté de lavage. Puis la démonstration qui apporte la preuve de l’efficacité du produit, même sur ces taches très difficiles à nettoyer (et à montrer !)

Heureusement la métaphore arrive au secours du publicitaire qui n’a pas toujours la possibilité de dire la vérité.

Quelque chose à dire ?