image

Alain Chabat est indissociable de la chaîne Canal+ et de son célèbre quatuor « Les Nuls ». Après, une courte expérience dans l’univers de la bande dessinée, comme dessinateur et scénariste (il travaillera avec Liberatore sur Rank Xerox), c’est grâce à la radio qu’il rencontre Pierre Lescure en 1984, année de la création de Canal+.

Après avoir animé la météo sur la chaîne cryptée, on lui confie l’émission 4C+ . En 1987, il fonde avec Chantal Lauby, Bruno Carette et Dominique Farrugia : « Les Nuls ». Ils lanceront leur série Objectif Nul, sorte de space opéra humoristique, le JTN dans l’émission Nulle part ailleurs… Puis plus tard, « Les Nuls, l’émission ». Après la séparation des Nuls, il poursuivra à la télévision dans la Grosse émission de Comédie et animera au début des années 2000 Burger Quizz sur Canal+.

Son grand humour lui donnera de nombreux rôles au cinéma : « La Cité de la peur » (avec les Nuls)(1994), « Gazon maudit » (1995), « Le goût des autres » (2000) ou « La science des rêves » (2006). Il se lancera également dans la réalisation avec « Didier » (1997) pour lequel il remportera un César ou encore « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre » (2001) son plus grand succès public avec plus de 14,5 millions de spectateurs. Au milieu des années 90, par le biais de la société de production de Charles Gassot Téléma, il se met à la réalisation de films publicitaires.

Orangina « Le flipper » (1995)l’agence Young & Rubicam imagine pour la marque Orangina une série de films mettant en scène des hommes-bouteilles dansant le sirtaki, faisant la toupie ou encore pratiquant les anneaux ou le trampoline.  Cette saga dont l’idée venait de Christian Vince avait pour objectif de mettre en avant le fait que la bouteille devait être secouée avant d’être consommée. Les spots étaient tellement décalés que l’on fit appel à Alain Chabat qui commençait alors à se lancer dans la réalisation de films publicitaires. L’un des meilleurs reste celui du flipper que vous pouvez découvrir ci-dessous. Grâce à ce film, il remportera le Grand Prix « Stratégies » cette année-là.

Citroën ZX « Stevy et Rony » (1995) : Pour mettre en avant la ZX Miami de Citroën, l’agence Euro RSCG demande à Alain Chabat de mettre en images, un pastiche de soap à l’américaine, mal doublé et mal joué. Rony fait une entrée fracassante chez Stevy.  Il est manifestement hors de lui. Malgré sa coupe de cheveux, ses costumes… Il n’arrive pas à séduire la magnifique Cynthia. Il demande donc à Stevy son secret !

Maaf « La cavale » (1998) : Afin promouvoir le pack « priorité prévention » de Maaf, l’agence Ogilvy&Mather fait appel à Alain Chabat qui réalise ce film très amusant. 3 hommes sortent d’une banque après l’avoir braqué et montent rapidement dans un véhicule en criant « Vas y fonce René ! ». Mais René est très prudent…. au grand dam de ses complices plutôt à cran !

Quelque chose à dire ?