image

A l’origine de l’histoire de la marque, une brasserie familiale qui datait de 1592, celle de « La meule au foin » (« Hooiberg » en néerlandais) qu’avait racheté Gerard Adriaan Heineken en 1864. Son petit fils Freddy en fera la deuxième brasserie du monde.

Après l’absorption d’Amstel en 1968, Heineken devient la première brasserie des Pays Bas. Aujourd’hui, c’est la première en Europe. En France, la consommation de bière reste l’une des moins importantes d’Europe. Environ 34 litres par français par an (contre 137 litres en Allemagne), la marque est néanmoins très connue. Ce que les français savent moins, c’est que quand ils dégustent une Mützig, une Pelforth, une 33, un Panach, une George Killian, une Ancre Pils, une Colmar Pils, une Old Lager ou même une Buckler sans alcool c’est en fait des produits liés à Heineken qu’ils boivent. La marque possedant près de 40 marques.

Pour marquer les esprits et avant l’arrivée de la loi Evin, la marque communiquera sur les écrans de cinéma aidée par l’agence Publicis. De grandes signatures viendront réaliser les différents films de la marque : Robert Enrico (1976), Bertrand Blier (1977), Alain Franchet (1982 et 1990) ou encore Jean Baptiste Mondino (1986). C’est en particulier en 1982, que la marque utilisera la célèbre phrase « Heineken dédie ce film à tous ceux que la bière fait rêver » accompagnée du célèbre air de Robert Palmer « Every kind a people ».

Image de prévisualisation YouTube

Avec l’arrivée de la loi Evin, la marque concentrera ses messages en presse et en affichage. A raison d’une campagne par an, très concentrée sur la période estivale, Publicis jouera sur les terrains de l’humour, de l’optimisme décontracté : « Heineken. Au nom de la bière » (1994/1995), « Heineken, l’esprit bière » (1996), « L’esprit bière par Heineken » (1999). Voir la galerie ci-dessous des campagnes de cette époque.

 

En 2005, Heineken change de ton et opte pour une nouvelle signature « For a fresher world ». La marque se positionne véritablement sur le territoire de la fraîcheur. Avec des campagnes plutôt axées sur la mise en scène du produit. Il faut savoir que ces campagnes sont assez singulières et sortent de celles utilisées mondialement, car la marque en raison de la loi Evin doit adapter ses campagnes à la législation française depuis 1991. Ce qui n’a pas empêché la marque de devenir n°1 dans l’hexagone. Sur ces dernières années les signatures se succèdent « For a fresher world » devient « So Refreshing », puis en 2011 « Be Fresh ». En 2012, la marque adopte pour la France son slogan mondial « Open your world » lancé en décembre 2010.

 Source : Prodimarques

 

 

Trackbacks pour cet article

  1. Advertisings trough history | Heineken versus Kronenbourg

Quelque chose à dire ?