image

C’est en 1988 que Patrick Zelnick lance à Paris le premier Virgin Megastore. L’objectif de cette nouvelle enseigne installée sur les prestigieux Champs-Elysées, devenir un diffuseur et un défenseur de la culture.

Avec un budget relativement modeste pour l’époque (autour de 600 000 euros), l’enseigne fait appel à l’agence BDDP afin de se créer une notoriété rapide. La campagne doit se faire remarquer en marquant les esprits. A l’époque c’est le duo Philippe Pollet-Villard et Rémi Babinet qui sont en charge de la création. Après avoir exploré plusieurs pistes, notamment celle d’un énorme ballon au dessus de l’Arc de triomphe, l’équipe se rabat sur la mise en scène d’une femme aux rondeurs évidentes, habillée d’une toge qui illustre parfaitement l’accroche « On ne fera jamais assez de place à la musique ». L’idée est de faire du Virgin Megastore, un temple entièrement voué à la culture. C’est la comédienne Anne Zemberlan qui sera pendant très longtemps l’égérie des nombreuses campagnes lancées dans les années 90. L’affiche la présentant avec un fouet à la main dans un char obtiendra d’excellents scores : 70% d’impact, 47 % d’attribution et 73% d’agréments positifs.

Découvrez quelques unes des affiches qui ont participé au succès de cette enseigne dans les années 90 avec Anne Zemberlan.

Un film très inspiré de l’expressionnisme allemand vit le jour en 1992, reposant sur le concept très utilisé dans les campagnes de la révolution culturelle.

Le 17 juin dernier, le Tribunal de Commerce de Paris décide la liquidation de la société, qui avait déposé son bilan le 09 janvier. Victime de la baisse très importante des ventes de CD et de DVD notamment, l’enseigne n’a pas pu faire face à l’arrivée d’Internet et a du fermer les portes de ses 26 magasins qui employaient près de 1000 salariés. Ci-dessous la newsletter envoyée aux clients de l’enseigne pour annoncer la fin très regrettable de cette aventure.

NewsletterVirgin

Hier le site de Llllitl publiait les visuels de ce qui aurait du être la dernière campagne pour l’enseigne signée par l’agence Extrême. La sortie était prévue au mois d’avril 2012, mais les difficultés financières de l’enseigne ont mené à l’arrêt prématurée de cette opération. Une campagne plutôt réussie, très provocante parfois, qui associe des biens culturels sans aucun lien au départ avec cette signature « Toutes les cultures s’y retrouvent ».

Découvrez les nombreux visuels de cette campagne « print » hélas avortée.

Juin 2013

Sources : 

Disruption

Campagne 1991 (Agence BDDP)
« Disruption : Briser les conventions et redessiner le marché »
par Jean Marie Dru (Editions Village Mondial – Paris)

 

Campagne 2013 (Agence Extrême) : Llllitl

2 Commentaire

  1. lerat

    Bonjour,

    Merci pour votre site, j’adore ! Et j’adore plus encore les pubs de Zamberlan pour Virgin, et plus particulièrement celle du ‘planète tour’ : l’auriez-vous en plus grande dimension, j’aimerai l’afficher chez moi….

    D’avance, merci pour votre réponse !

    Cdt

    Stéphane
    06.01.13.24.64

    • Pub en stock (Author)

      Bonjour Stéphane,

      Je suis désolé mais je n’ai pas cette annonce dans un format plus grand. J’ai récupéré certains de ces visuels sur le site du « Club des DA » et malheureusement elles ne sont pas dans une taille plus importante.

      Cordialement,

      Pub en stock !

Quelque chose à dire ?