image

En 1984, Apple lance Macintosh avec la volonté que cet ordinateur change le rapport du grand public à l’informatique.

C’est l’agence TBWA Chiat Day qui est chargée d’assurer le lancement de cette révolution. Brent Thomas (directeur Artistique) se souvient alors d’une publicité destinée au journal « Wall Street» qui n’avait finalement pas été utilisée et avait pour accroche « Pourquoi 1984 ne sera pas comme 1984». Ce titre était inspiré du célèbre roman de George Orwell « 1984» (publié en 1949) qui décrit un univers totalitaire au sein duquel l’homme est privé de sa liberté de penser.

En s’inspirant de ce roman, l’agence souhaite montrer que les ordinateurs donnent à l’homme un libre accès à l’information permettant ainsi de rendre la société plus démocratique. L’idée est donc de parodier l’ouvrage d’Orwell en présentant un monde uniforme où les individus sont sous l’emprise d’un « Big Brother» qui les hypnotisent via des écrans. Macintosh devenant en quelques sorte le sauveur sous les traits d’une athlète qui lance un marteau rompant ainsi cette domination. Pour mettre en images ce concept, l’agence fit appel à Ridley Scott dont l’univers sombre et sinistre (Blade Runner, Alien) collait parfaitement à l’ambiance voulue. A l’origine, la direction de la création avait imaginée une batte de base-ball pour briser l’écran, c’est le réalisateur qui la remplaça par un marteau. Le rédacteur Steve Hayden ajouta des citations marxistes « l’unification de la pensée est une arme bien plus puissante que toutes les armées».

Le film s’achève sur ces mots « Le 24 janvier Apple lancera Macintosh. Et vous verrez pourquoi 1984 ne sera jamais comme 1984». Ce spot fut considéré comme l’un des films réalisés les plus chers de l’époque avec un budget de 1,6 millions de dollars. Il fut diffusé pour la première fois dans l’Idaho (cf. Slate.fr) le 31 décembre 1983 juste avant minuit dans la plus complète discrétion afin que le spot puisse participer au prix de la meilleure publicité de 1983. La première diffusion officielle reste bien sûr le 22 janvier 1984 lors de la finale du Superbowl devant 96 millions d’américains. Ce film sera maintes fois récompensé notamment par le Grand Prix au Festival de la Publicité à Cannes en 1984. Il est considéré par le magazine « Advertising Age» comme la 12ème plus grande campagne du XXème siècle.

Image de prévisualisation YouTube

DA : Brent Thomas et Lee Clow
Rédacteur : Steve Hayden

Janvier 1984

Source :

9782851205421FS   «XXème siècle : un siècle de publicité»

par Dave Saunders (E/P/A Editions)

 

 

 

 

 

Quelque chose à dire ?