image

L’hiver se rapprochant, la Fondation Abbé Pierre et l’agence BDDP Unlimited sortent une nouvelle campagne avec  le soutien de JC Decaux, pour une nouvelle fois alerter le grand public sur le problème du mal logement en France.

Le problème du mal logement ne touche pas que les personnes sans emploi en France. Aujourd’hui on peut être en CDI, à temps partiel et éprouver de grandes difficultés pour se loger dignement. La fondation Abbé Pierre revèle ces chiffres très inquiétants : 50% des jeunes de moins de 25 ans ont des emplois précaires, près de deux millions de personnes vivent avec 800 euros par mois (selon l’Observatoire des inégalités, mars 2013). Aujourd’hui, les célibataires, les familles sont soumises à véritable un dilemme : Fuir les grandes agglomérations aux loyers de plus en plus inabordables pour partir plus loin, mais se retrouver au final dans des situations entraînant la précarité à cause des coûts de transports et des temps de déplacements causant l’augmentation des frais de garde lorsque l’on a des enfants en bas âge.

Afin de battre en brèche l’idée reçue selon laquelle un emploi est la garantie de pouvoir se loger décemment, l‘agence BDDP Unlimited a sorti le lundi 17 novembre une campagne d’affichage composée de 3 prints chocs mettant en relation le problème du non logement ou du mal logement et le monde du travail qui semblaient par le passé incompatibles. Non ! Aujourd’hui travailler, même en CDI n’est pas une garantie pour vivre dignement. Afin de donner plus d’impact encore à cette cause, ces annonces seront diffusées sur 12 000 faces gracieusement offertes par l’afficheur JC Decaux. Un film d’une minute en sons réels sans le moindre commentaire, vient compléter ce dispositif en mettant en scène un travailleur obligé de dormir (avec difficultés) dans son véhicule.

Les affiches (320×240)

AbbePierre2014-1

AbbePierre2014-2

AbbePierre2014-3

Le film

Image de prévisualisation YouTube

Novembre 2014

 

 

 

Quelque chose à dire ?