image

Selon une étude Nielsen faite à partir de 600 lancements de produits et de tests sur près 20 000 concepts de produits, seulement 10% des produits réussissent à s’imposer sur le long terme. Voici un florilège d’une trentaine de marques ou de produits qui ont pourtant dans les années 80/90 connus le succès avant de s’éteindre suite à un changement de nom ou bien un abandon progressif des consommateurs.

Bamboula (spot de 1988)
Bamboula était une marque de biscuits au chocolat lancée par la Biscuiterie St Michel. Le nom du produit fut abandonné au début des années 90 suite à des plaintes déposées par des associations telles que SOS Racisme. La biscuiterie après avoir suspendu le produit l’a relancé sous le nom « Sablé de Retz au chocolat ».

Banga (Spot de 1980)

La boisson Banga a été créée en 1968 par Pampryl. Elle reste une marque mythique des années 80 avec des spots illustrés par les chansons de Gotainer et un petit singe en guise de mascotte. En 1999, Banga a été rachetée par Oasis et a été abandonnée par la suite.

Image de prévisualisation YouTube

Belle des champs (Spot 1980 – Agence FCA!)

La marque « Belle des champs » est celle d’une fromage produit dans l’Aisne depuis 1973 et lancée par le groupe Bongrain. C’est une fermière blonde qui représentera la marque dans des spots présentant des images se succédant à la manière d’un animatic. Encore une fois, c’est Gotainer qui fera de ce spot, une des films incontournables des années 80 grâce à la chanson qu’il écrira pour cette publicité.

Image de prévisualisation YouTube

Bonitos  (Spot 1975)

Les bonbons chocolatés Bonitos furent en quelques sorte les ancêtres de M&M’s. Ce nom avait été choisi pour donner une consonance plus européenne au produit. Avec la volonté de la marque américaine, a imposé le nom M&M’s à l’international, Bonitos fut ainsi sacrifié.

Chambourcy : (Spot 1987) 

La laiterie Chambourcy est apparue en 1934. Cette entreprise va fortement se développer dans les années 70 pour atteindre en 1978 la 3ème place du marché français. Cela fut permis lorsque Nestlé entra dans le capital de Chambourcy en 1968. En 1987, la marque lance son célèbre slogan « Chambourcy, oh oui ! » en reprenant un tube de Sandy alors au firmament de Top50 de Marc Toesca. En 1996, Nestlé rachète Chambourcy et la marque cesse d’être commercialisée. La marque fera une réapparition avec le yaourt Kremly (lancé par Chambourcy dans les années 70) en 2010, fabriqué par l’entreprise Lactalis Nestlé Ultra Frais.

 

 

Fun (Spot 1985)

La marque Fun lancée en 1984 était celle d’un déodorant à destination des jeunes filles en fleur qui souhaitaient un produit pas trop cher. 5 produits étaient disponibles lors du lancement. La marque s’arrêta en 1988.

Kelton (spot 1980 – Agence Dupuy Compton)

Kelton était une marque de montres très à la mode dans les années 80. La marque Kelton disparue en 1987 avant d’être relancée dans les années à la fin des années 90 par le groupe Goldy. Finalement le relancement fut un échec et le groupe Goldy fut revendu à Europa Quartz (Galeries Lafayette), ce qui entraîna la fin de cette marque. Découvrez ce très célèbre film qui fut réalisé par Jean Jacques Annaud en 1980.

La roche aux fées  (Spot 1983)

La Roche aux fées était une marque de produits laitiers lancée en 1940. A l’aube des années 60, elle devient la première marque de produits laitiers en France. Cédée par ses fondateurs à Unilever en 1965, rachetée par Chambourcy, elle même avalée par Nestlé, la marque de yaourts disparait des rayonnages en 1989. Inutilisée jusqu’en 1999, des anciens cadres de Nestlé rachètent Chambourcy et La Roche aux fées. La marque réapparait dans les rayons sous forme de marrons glacés. Mais Nestlé ayant imposé à CBSA (société des deux repreneurs) des clauses de non-concurrence, celle-ci fera faillite en 2002 sonnant le glas de la Roche aux fées.

Les veinards (Spot 1987)

Les veinards étaient une marque de chewing-gum pour lesquels on pouvait s’en faire offrir un autre à condition de découvrir un chewing-gum de couleur verte. Une sorte de loterie qui faisait le bonheur des enfants lorsqu’il trouvait le fameux sésame. Ils étaient vendus à l’époque pour la somme modique de 10 centimes de francs.

Merveilles du monde de Nestlé (Spot 1987)

Le chocolat Merveilles du monde de Nestlé présentait sur chacun de ses 6 gros carrés des têtes d’animaux sauvages  comme l’éléphant, l’hippopotame, le zèbre… Cette tablette à l’instar du chocolat Poulain, permettaient de collectionner de grandes images d’animaux avec au dos des explications sur chacun d’eux. Plus de 700 cartes pouvaient être ainsi collectionnées.

Mini Berlingots de Nestlé (spot 1996)

Dans les années 50, les diététiciens remettent en cause le lait concentré sucré qu’ils jugent bien trop sucré entraînant ainsi un déclin des ventes. Face à cela, Nestlé décide alors d’adopter des petits formats avec des mini-berlingots de 35 grammes, permettant ainsi à ces produits de finir dans la poche des enfants. Les produits sont remplis en même temps que la fabrication du packaging selon le procédé Tetra Pack. Ces berlingots arrivent en France en 1956.  Dans les années 70, Nestlé innove en proposant des berlingots de lait aromatisés ( framboise, banane, noisette, orange, caramel).

Myris (Spot 1983)

C’est en 2000, que la marque de chaussure Myris tire sa révérence ne pouvant faire face à la forte concurrence asiatique sur ce marché. Une marque qui était tout de même le 5ème producteur de chaussures en France et qui disposait d’un réseau de magasin assez important en France.

Inca de Nestlé (spot 1994)

Inca  était une barre chocolatée lancée en 1992 qui se déclinait en plusieurs saveurs chocolat (noir, au lait, blanc). La marque Nestlé décida d’en suspendre la commercialisation à la fin des années 90 malgré un très bon lancement.

 

Kix de Nestlé (spot 1996)

Les céréales Kix font leur apparition en 1995. Ces céréales au maïs enrobées de miel avaient une promesse reposant sur le croustillant : « Rien ne croustille comme Kix » disait-on dans les spots publicitaires. La marque s’était associé au requin appelé Sharky, animal tout à fait en phase avec la promesse annoncée. Le produit disparu des rayons des grandes surfaces à l’aube des années 2000.

Papou (Spot 1979)

Lancés par la biscuiterie Brun, les biscuits Papou étaient des sablés recouverts de chocolat. Ils furent en quelque sorte les ancêtres des Granola.

 

Bic Parfum (Spot 1989)

A la fin des années 80, la marque Bic tente de lancer sur la marché un produit révolutionnaire. Des petits flacons en plastique de parfum, ressemblant à des briquets. Le produit connu un véritable échec pour la seule et unique raison que l’univers du parfum ne fait pas bon ménage avec les produits jetables. Les parfums Bic furent retirés du marché en 1991. Pourtant les tests sur les fragrances étaient plutôt bons.

 

Poil de carotte (Spot 1985)

Le fromage Poil de Carotte, très inspiré du roman de Marcel Aymé, a été créé au début des années 70 par la fromagerie Marcillat aujourd’hui détenu par le groupe international Lactalis. Le produit n’est plus distribué à ce jour.

Picorette (Spot 1983)

C’est Nestlé qui lança en 1971, les Picorettes, des petites boules de soja soufflées enrobées de chocolat au lait. En 1975, le nom « Picorette » est amputé du « s ». Le produit devra faire face à de nombreux concurrents tels que Treets, mais aussi Maltesers tous les deux lancés par le groupe Mars. Après un problème d’hygiène dans les locaux de Nestlé en 1997, la société décide d’arrêter la fabrication du produit pour se concentrer sur le lancement de « Kit Kat ball » en 1998.

Piles Wonder (Spot 1980 – Agence Dupuy Compton)

La société Wonder est une entreprise française de piles électriques créée en 1916.  En 1988, Bernard Tapie revend SAFT-Mazda-Wonder à l’américain Ralston, qui cherche à implanter en France sa marque Energizer. La marque disparaît en France même si une petite production est maintenu sous le nom Wonder à destination de l’Afrique et des DOM-TOM. En 1994, l’activité cesse dans la dernière usine Wonder à Louviers.

Pouss’ Mouss (Spot 1983)

En 1983, le produit Pouss’Mouss transforma le lavage des mains avec un packaging révolutionnaire. Il suffisait d’appuyer du coude sur le flacon pour que le produit se verse sur les mains.  Fini le savon qui glissait des mains, même les enfants prenaient plaisir à se laver les mains. Aujourd’hui la marque n’existe plus, même si le terme « Pousse Mousse » est utilisé notamment par Palmolive pour qualifier ce type de packaging « bien plus malin pour se laver les mains ».

Raider  (Spot 1990)

Raider est le cas typique de nom de produit qui fut abandonné pour donner une aura internationale à une autre marque déjà utilisé. En fait Raider était le nom utilisé par Twix dans certains pays européens comme la France, l’Allemagne, les pays scandinaves, les Pays-Bas ou encore la Belgique. Ce produit fut lancé sous le nom de Twix en Angleterre en 1967. C’est en 1991, que le groupe Mars décida d’imposer le nom Twix partout dans le monde.

Sironimo (Spot 1994 – Agence TBWA De Plas)

Le groupe Pernod Ricard décide de lancer les sirops Sironimo en 1990. Ce produit visait principalement les 5 à 8 ans. visant clairement les enfants. Le spot publicitaire de la marque est mythique, il s’inspire d’un clip vidéo en animation illustrant la chanson « Love is all » de Roger Glover issue de l’album « The Butterfly Ball and the Grasshopper’s Feast » (1974). En 1995, Teisseire rachète la marque et la laissera s’éteindre les années suivantes.

Spring Gum (Spot 1979)

Les chewing-gum Spring Gum lancés par Hollywood en 1979, ont marqué les enfants des années 80. Ce concurrent de la marque Malabar avait pour promesse de « faire des belles bulles ». Son lancement se fit remarquer  avec des annonces presse, un partenariat avec Gaston Lagaffe et bien sûr de nombreux spots TV, incontournables pour créer une notoriété rapide. Spring Gum disparu en 1990.

Tang (Spot 1982)

Tang est un produit américain apparu en 1957 et vendu sous sa forme lyophilisée en 1959. Il se présentait sous la forme d’un sachet contenant une poudre que l’on devait diluer dans l’eau. La marque développa sa notoriété pour avoir été utilisé par la NASA lors des vols de ses astronautes. Bien que le produit existe toujours (USA, Canada, Espagne, Maroc, Brésil, Turquie, Inde…), il n’est plus vendu en France depuis le début des années 90.

Tapitouf (Spot 1981 – Agence Lintas)

Au début des années 80, la firme DMC lance un produit, archétype du « Do it yoursel », le Tapitouf. Un patron pour définir les couleurs, un passetouf et c’était l’assurance d’avoir un beau tapis très eighties chez soi ! Le produit ne réussit pas à s’imposer sur le long terme, le spot vous fera comprendre pourquoi !

 

 

Topset (Spot 1974 – Agence Mc Cann)

Topset était une barre chocolatée lancée par la firme Suchard au début des années 70. Cette barre chocolatée rendait ceux qui la consommaient beaucoup plus forts avec son fameux slogan « Du tonus enrobé de chocolat ».

Treets (Spot 1983)

Comme on l’a vu pour la marque Bonitos, les M&M’s adoptèrent leur nom en France vers la fin des années 80. Pour la variété de M&M’s avec une cacahuète, celle-ci était vendue sous l’appellation Treets de 1955 à 1986. Ce bonbon au chocolat avait à l’époque pour slogan de « fondre dans la bouche, pas dans la main »

 Vache Grosjean (Spot 1993 – Agence Australie)

La Vache Grosjean était une marque de fromage fondu, commercialisée sous feuille d’aluminium en portion individuelle comme son concurrent majeur de l’époque « La Vache qui rit ». L’histoire commence en 1926, quand la société Grosjean décide de lancer un fromage qu’elle appelle « la vache sérieuse », sorte de pied de nez à son concurrent. En 1955, la société perd un procés en contrefaçon face à la « Vache qui rit » et change de nom en 1959 sur décision de la cour d’appel de Paris. Le fromage devient alors « La vache Grosjean ». En 1969, Les fromageries Grosjean sont intégrées au groupe Nestlé et en 1985 au groupe Lactalis qui laissera le produit s’éteindre. Il faut dire que La vache qui rit faisait elle même partie de ce groupe puisqu’il détient 24% des parts des fromageries Bel.


 Yes (spot 1987)

Yes de la société de Nestlé fait partie de ces produits qui ne sont plus commercialisé en France mais que l’on peut encore acheter à l’étranger notamment en Suisse et en Allemagne. Il s’agissait d’un gros gâteau moelleux vendu sous la forme d’une barre chocolatée enrobée de chocolat noir et décorée de chocolat au lait. Le produit fut même décliné dans une variété à la noisette. Le produit fut lancé en France au début des années 80.

Trackbacks pour cet article

  1. Les vieux produits d’antan | Graphisme &a...
  2. Les produits d’antan et leur publicit&eac...

Quelque chose à dire ?