image

Dans les années 70, un individu moyen avait la possibilité de voir ou d’entendre près de 500 publicités par jour. 35 plus tard, les publicités nous sollicitant sont passées à 5000. Aujourd’hui, selon la magazine Forbes, un individu moyen dans un pays industrialisé est exposé à environ 10 000 messages à caractère publicitaire avec le développement d’Internet et des smartphones.

Face à ce flux croissant de messages, notre attention ne peut pas de se porter sur la totalité de ces messages, fort heureusement d’ailleurs. Au final. seuls 7 messages en moyenne seront mémorisés. C’est l’idée de ces deux annonces print imaginées par l’agence Jekyll&Hyde (Saint Pétersbourg-Russie) qui illustrent la boulimie publicitaire dont nous sommes victimes. L’objectif étant de sensibiliser les annonceurs sur le fait que si l’on veut attirer l’attention des consommateurs, il convient d’être particulièrement original tout en délivrant un message de qualité. L’agence proposant naturellement de répondre à ces exigences grâce à ses créations publicitaires, qui permettront aux marques et à leurs campagnes d’émerger.

Directeur de la création / DA: Artiom Gelvez Kostenko
Concepteur Rédacteur: Mikhail Rakov

Février 2019

Quelque chose à dire ?