image

Aujourd’hui les dommages environnementaux causés par le plastique sont de plus en plus pris en compte, notamment au Panama où se pose la question des pailles jetables.

La Fondation MarViva vient de lancer une série de prints pour alerter le grand public sur sa résistance au temps. Il faut en effet 500 ans pour qu’une simple paille en plastique puisse se décomposer. 500 ans c’est le temps qu’il a fallu pour que les progrès majeurs de notre temps puissent se développer : de l’imprimerie au réseau social Facebook, du Codex Atlanticus de Léonard de Vinci jusqu’au premier vol commercial de l’Airbus A380, ou entre l’invention du télescope de Galilée jusqu’à l’envoi de la Tesla dans l’espace par Elon Musk. La paille servant en quelque sorte de frise chronologique verticale pour marquer les étapes de ces évolutions. L’objectif visé par ces 3 annonces imaginées par l’agence McCann Panama est de faire en sorte que les restaurants ou les bars ne distribuent plus de pailles à leurs clients.


Directeur de la création: Luciano Carrizo
DA: Ernesto Lara
Concepteur Rédacteur: Julio Flores
Designer: Aziel Laws
Responsable commerciale: Débora Ruiz
Production: Othmell Rodriguez
Post production: Ernesto Lara, Indhira Mendoza
Production graphique: Ernesto Lara

Février 2019

Quelque chose à dire ?