image

Tout commence par un tweet posté sur le compte de l’apnéiste français Guillaume Néry qui s’interroge sur un son très étrange entendu au fond de l’océan lors d’une plongée.

Aussitôt le tweet devient viral, de nombreux influenceurs, des amoureux de la mer donnent une plus grande portée à ce message emprunt de mystère.

Il s’agit en fait d’une action de communication lancée par l’ONG Sea Shepherd et orchestrée par l’agence TBWA/Paris. Ce son très étrange appelé « Sound of the Sea » est en réalité un mixage de plusieurs sons traduisant la détresse du monde marin : les sons émis par une baleine harponnée, des dauphins pris dans les mailles d’un filet, des bancs de poissons capturés par un chalutier.

Ce son a ensuite été diffusé via une balise spécialement imaginée pour cette opération, au large de La Rochelle, là où le bateau de l’ONG, Sam Simon est actuellement en lutte contre les navires de pêche qui capturent des dauphins dans leurs filets.

La volonté de Sea Shepherd à travers cette action virale est de sensibiliser les consommateurs sur l’urgence de réduire leur consommation de poissons. Si l’on se base sur les chiffres communiqués par les Nations Unies, les populations de poissons s’effondreront à l’aube de 2048, si la surpêche n’est pas stoppée rapidement. Comme nous ne pouvons pas véritablement compter sur l’action des politiques, seule une réaction forte des consommateurs peut inverser cette tendance.

Finalement « Sound Of Sea » est un appel au secours de l’océan, un son dont nous pouvons ressentir la profonde détresse .

Pour en savoir plus sur cette campagne suivez le lien ci-dessous :

Avril 2019

Quelque chose à dire ?