image

La chaîne de fast-food Taco Bell s’attaque à son concurrent Mc Donald’s en nous transportant dans un univers très inspiré de « 1984 » d’Orwell.

Taco Bell est une chaîne de fast-food qui a pour spécialité les tacos. Afin de mettre en avant ses spécificités et lutter contre l’hégémonie du hamburger, elle a décidé de s’attaquer à l’un de ses adversaires les plus importants. En collaboration avec l’agence Deutsch (USA), l’enseigne a sorti une campagne alliant des affiches collées de façon sauvage, à la manière d’une guérilla marketing et un film court d’environ 3 mn.

Le film nous transporte dans un univers totalement dominé par une dictature où l’on impose aux habitants de s’habiller de la même manière mais aussi de manger toujours la même chose. Ce pays imaginaire portant le nom de Routine Republic dominé par un personnage à l’allure de clown, n’est pas sans rappeler la mascotte de la chaîne Mc Donald’s : Ronald McDonald. La nourriture ingurgitée par cette population très homogène ressemblant au fameux cheeseburger de l’enseigne critiquée.

Par ce film, Taco Bell invite le grand public à se libérer de cette dictature, à traverser le mur (symbole de l’aveuglement, du manque d’ouverture) pour aller à la quête de nouveaux produits tels que ceux de la marque Taco Bell.

Les prints fortement inspirés des affiches de la propagande communiste reprennent celles qui sont présentées dans le film publicitaire qui incitent la population à ne se tourner que vers le hamburger quotidien.

Les prints

Le film viral

Directeurs de la création : Scott Clark, Pat Almaguer
Concepteur Rédacteur : Chris Pouy
DA : Jeremiah Wassom

Mars 2015

Quelque chose à dire ?